Ma généalogie, de la France à la Nouvelle-France

Ancêtre paternel

Mon ancêtre paternel se nomme Julien Mercier. Il est à l’origine de 85% des Mercier d’Amérique du Nord. Originaire de Tourouvre, dans la province du Perche, situé à quelques kilomètres d’Alençon, il débarque à Québec le 6 août 1647. Il unit sa destinée à Marie Poulain le 18 janvier 1654.

François Mercier
Ancêtre demeuré en France. Il unit sa destinée à celle de Roberte Couvillau, à Tourouvre au Perche en 1605.

Julien Mercier
Unit sa destinée à celle de Marie Poulin à Québec, le 18 janvier 1654

Pascal Mercier
Unit sa destinée à celle d’Anne Cloutier à Château Richer, le 11 novembre 1681

Pascal Mercier
Unit sa destinée à celle de Madeleine Boucher àSt-Joachim, le 16 novembre 1705

Joseph Mercier
Unit sa destinée à celle d’Élisabeth Carrier (Lebrun) àSt-Vallier, le 17 janvier 1729

Jean-Baptiste Mercier
Unit sa destinée à celle d’Élisabeth Blais à Berthier, le 7 novembre 1757

Jean-Baptiste Mercier
Unit sa destinée à celle de Cécile Turgeon à St-Charles de Bellechasse, le 24 novembre 1778

Alexandre Mercier
Unit sa destinée à celle d’Archange Audet dit Lapointe à St-Gervais de Bellechasse, le11 février 1838

André Mercier
Unit sa destinée à celle de Marie Bilodeau à St-Lazarre de Bellechasse, le 16 janvier 1883

Le 8 mai 1916, Émile Mercier unit sa destiné à celle de Léa Audet dit Lapointe.

Au premier rang, dans l’ordre habituel, une tante non identifiée, Maria, soeur de Léa, mon arrière grand-père André Mercier, Émile, Léa, Joseph Lapointe dit Audet et Octavie Lamontagne, père et mère de Léa. Les autres n’ont pu être identifiés.

Au deuxième rang, debout, un oncle de Léa non identifié, Henri Audet dit Lapointe, Mizaël Mercier, Johnny Audet dit Lapointe, son épouse Adèle, Évangéliste Lapointe dit Audet, son épouse Élise (parents du poète Gatien Lapointe), George Audet dit Lapointe, son épouse Alménia Tanguay, Aimé Lapointe dit Audet, son épouse Blanche, et deux autres non identifiés.

Émile Mercier
Unit sa destinée à celle de Léa Audet dit Lapointe à St-Camille de Bellechasse, le 8 mai 1916

Olivier Mercier
Unit sa destinée à celle de Marguerite Bédard à Palmarolle, Abitibi-Ouest, le 23 juin  1948

Consultez le site Web de l’Association des Mercier d’Amérique du Nord

Ancêtre maternel

Mon ancêtre maternel se nomme Isaac Bédard. Il est à l’origine de tous les Bédard d’Amérique du Nord. Huguenot résidant à La Rochelle, il se convertit au catholicisme avant de traverser en Nouvelle-France en 1660.

Isaac Bédard
Unit sa destinée à celle de Marie Girard à La Rochelle, France, le 20 mars 1644

Jacques Bédard
Unit sa destinée à celle d’Isabelle Doucinet à Québec le 4 octobre 1666

François Bédard
Unit sa destinée à celle de Marie-Madeleine Aucler à Charlesbourg le 12 novembre 1696

Olivier Mercier et Marguerite Bédard lors de leur mariage à Palmarolle, le 23 juin 1948

Pierre Bédard
Unit sa destinée à celle de Marie-Louise Garneau à Charlesbourg le 22 septembre 1732

Pierre Bédard
Unit sa destinée à celle de Marie Bourbeau à Charlesbourg le 24 novembre 1760

Jean-Charles Bédard
Unit sa destinée à celle de Madeleine Martin à St-Pierre-du-Sud le 1er juillet 1817

Alexandre Bédard
Unit sa destinée à celle de Julie Corriveau à Ste-Claire, Dorchester, le 17 novembre 1844

Narcisse Bédard
Unit sa destinée à celle de Marie Jacques à Ste-Germaine du lac Etchemin, le 10 juillet 1883

Joseph Bédard
Unit sa destinée à celle de Amanda Nicole à Ste-Germaine du lac Etchemin, le 4 mai 1915

Marguerite Bédard
Unit sa destinée à celle d’Olivier Mercier à Palmarolle, Abitibi-Ouest, le 23 juin 1948

Consultez la « Chronique familiale de l’ancêtre Isaac Bédard » sur le site Web de Claude Dupras